Théâtre d'impro avec la GIGN et la LUBIE

Historique du théâtre d’improvisation: Créé au Québec le 21 octobre 1977 par Yvon Le Duc puis amélioré par Robert Gravel, le théâtre d’improvisation a été importé en France en 1981. L’acteur est à la fois : dramaturge, metteur en scène, scénographe, et acteur:  il joue en public sans texte prédéfini, sans mise prévu à l’avance et selon son inspiration. En impro, ils peuvent avoir à utiliser du chant et de la danse. Cela permet de développer la créativité, l'écoute et l'échange chez le comédien.

Nous avons rencontré l'équipe de la GIGN et la LUBIE qui ont joué ensemble à l’Estran pour un match d’improvisation.

 

1. Quelle est la différence entre le théâtre et le théâtre d'impro ?

Le théâtre, tout est écrit et doit être appris, on ne peut pas mettre notre touche personnelle.  Avec le théâtre d'impro on ne sait jamais avec qui on va jouer en match et ce qu'on va jouer. On laisse notre imagination nous guider.

 

2. Quels sont les différents formats de jeux ?

Les plus courants sont les matchs (3 joueurs, 3 joueuses et un coach), les cabarets (une seule équipe, pas d'arbitres), les spectacles (impro longue) et les catchs (duo de comédiens ou comédiennes, sans caucus*)

 

3. Comment vous est venue la passion pour le théâtre d'impro ?

Certains sont arrivés par hasard car ils n’avaient jamais fait de théâtre  et voulaient gagner en confiance.

D’autres voulaient essayer autre chose que le théâtre car c'était plus exigeant. Ils ont donc choisi l’impro car pour eux c’est moins contraignant, il n’y a pas de texte à apprendre et ils peuvent continuer à  s’amuser sur scène.    

                                                                                                                       

4. Comment avez-vous créé votre équipe d’impro ? Depuis quand faites-vous du théâtre d'impro ?

La GIGN: Guilde d’Improvisation Guideloise Nomade. Elle a été créé par une passionnée de théâtre d’impro et une ancienne théâtreuse,  en 2007 et maintenant ils ont plus de 40 membres.

La LUBIE : Ligue Universitaire Bordelaise d’Impro. Elle existe depuis 5-6 ans et c’est un flot d'étudiants (environ 50 membres)

 

  

 

5. Quelles seront les 5 choses les plus importantes pour faire du théâtre d'impro ?

Il est important d’être ouvert d’esprit, d’écoute ce que les autres disent, de lâcher prise, d’oublier qu’il y a des règles, se faire confiance  et le plus important c’est de s’amuser!

 

6. Pouvez-vous dire si vous avez gagné en confiance grâce à la scène ?

Certains oui, car ils sont moins stressés et plus ouverts. Ils relativisent beaucoup, c’est du plus professionnellement. Pour d'autres pas forcément gagner en confiance mais c’est un moyen d'expression et de relâchement total.

 

7. Avez-vous fait du théâtre ?

Certains en ont déjà fait et ont voulu changer pour découvrir autre chose. D'autres n’en ont jamais fait.

 

8. Avez-vous fait des rencontres grâce au théâtre ?

Oui des rencontres de toutes sortes et certaines sont très fortes. On est tous unis. On partage des choses fortes humainement.

 

9. Faites-vous partager vos connaissances à des adultes ou à des jeunes (en tant que professeur de théâtre)?

Certains le font de temps en temps avec des associations ou événements pour des jeunes ou des adultes. Certains initient aussi leurs familles et amis.

 

 

10. Avez-vous une contrainte de jeu où vous laisseriez volontiers votre place ?

Oui plusieurs :  La comédie musicale, policier, libre, abécédaire inversé...

Mais aussi si les adversaires sont trop compétitifs ou si le public n’est pas dans l'ambiance et  rigole très peu.

 

11. Comment trouvez-vous vos idées aussi vite ?

On en discute un peu grâce aux caucus on donne chacun nos idées. Il ne faut pas dire non à chaque idée car sinon on y arrive pas et on ne sait pas quoi dire arriver sur la patinoire*.

 

12. Est-ce complique la première fois à jouer devant un public ?

La première fois c’est cool mais il faut que les personnes habituées de jouer dans son équipe la soutiennent. Être devant un public: non, car on ne voit pas vraiment le public sauf au moment des votes. Cela peut être compliqué selon le format, les adversaires et si le public n'est pas réceptif.

 

13. Aujourd'hui vous jouez sur une grande scène (l'estran) vous jouez aussi sur des plus petites scènes dans les bars, quel sentiment avez-vous ? Comment vous vous y préparez ?

Plus la scène est petite et plus il y a de la complicité avec le public.

On arrive 1h avant le début on discute et on se concentre.

 

14. Où est-ce qu'on peut vous retrouver la prochaine fois sur le pays de Lorient ?

On peut retrouver la GIGN :

-          au Flaherty’s le 28 mai

-          au Festival de Kerhervy le 30 juin à 18 h.

 

*Arbitre : L'arbitre est chargé de veiller au bon respect des règles. Il est vêtu d'un pantalon noir et d'une chemise rayée verticalement noire et blanche. Il est accompagné de 2 assesseurs.

*Patinoire: Scène délimitée sur laquelle les joueurs font leurs improvisations.

*Caucus: Temps de réflexion court (20sec) pour savoir comment va débuter l’impro.

 

Mon avis :

Nous n’avions jamais vu de théâtre d’impro. On a beaucoup apprécié aimé le l’ambiance. Le vote à main levée nous permettait de donner notre avis. Les chaussettes lancées dans la patinoire dès que le public n’était pas d’accord avec ce qu’il disait était très drôle. Le plus impressionnant c’est la vitesse à laquelle les joueurs trouvent leurs idées le temps d’un caucus (20sec), ça donnait envie d’en voir toujours plus.

Article réalisé par Morgane et Julie