Logan

Durée : 2h21min

 

Réalisateur : James Mongold

 

Nationalité du film : Américain

 

Type du film : Action/ Science-fiction/ Aventure/ Drame

 

Acteurs : Logan : Hugh Jackman

Professeur Xavier : Patrick Stewart

Laura Kinney : Dafne Keen

Donald Pierce : Boyd Holdbrook

 

 

 

Synopsis :

Plusieurs années après les aventures des X-men, Logan se retrouve à faire chauffeur dans un monde où les mutants tel que lui sont traqués. Rongé par l'alcool et par un mal qui l'oppresse, il se voit confier une jeune mutante, Laura. Une route semée d'embûches va s'offrir à eux, dans une fuite pour la survie et la liberté.

 

Critique :

Le réalisateur, James Mongold, n'est pas à sa première création dans l'univers des X-men, ayant réalisé Wolverine : Le Combat de l'immortel. Cependant, le projet de Logan n'était pas à prendre à la légère, voyant la dernière interprétation du personnage emblématique de Wolverine par Hugh Jackman. Nous pouvions donc nous attendre à une prise de risque dans l'ambiance de ce film afin de marquer le coup, ce qui est une franche réussite.

La mise en scène se marque par une succession de ralentissement du rythme et d'accélération. Les scènes d'actions réussies, nous faisant ressentir la tension de l'événement à la perfection par des changements de plans rapides et dynamiques, laissent place à des moments de calmes. Le dialogue est grandement avancé, la relation entre les personnages est un point phare de ce film. L'émotion est palpable dans Logan au point de nous faire oublier, par moment, que nous regardons un film de super-héros et non pas du cinéma d'auteur. On voit apparaître une certaine fragilité chez des personnages jugés « surpuissant » de prime abord, ce qui accentue grandement le côté humain des protagonistes.

La bande-son du film accompagne correctement les événements mais n'est pas le facteur marquant de l’œuvre. On ne reconnaît pas de musiques fidèles à la sage des X-men mais cela ne consiste nullement un défaut, le film changeant lui même de ton dans sa globalité par rapport à son univers. Il est important d'évoquer la musique de feu Johnny Cash, qui fait son entrée pendant le générique de fin, bienvenue en vue de la conclusion.

Le scénario, quant à lui, est bien ficelé. L'introduction des personnages se fait de façon crue, nous présentant immédiatement le défaut des héros et leur faiblesse. On prend alors plaisir à suivre les péripéties. Logan prend un air de « road-trip movie », avec un voyage au sein des États-Unis. Certains événements de ce voyage peuvent paraître futiles ou et ne pas contribuer au déroulement de la trame principale mais cela contribue à un attachement conséquent aux personnages. Il est nullement nécessaire d'avoir vu toutes les œuvres sur Wolverine afin d'apprécier ce nouvel opus. La dernière demie-heure peut sembler un peu longuette mais cette impression de baisse rythmique est vite balayée par une conclusion mémorable.

 

Les acteurs, dans leur ensemble, sont convaincants dans leur rôle. Patrick Stewart porte un jeu touchant extrêmement réussi et parfaitement adapté au personnage qu'il incarne. La prestation de Hugh Jackman est tout simplement grandiose. Le charisme du personnage de Logan est toujours présent, fidèle aux précédents films, mais nous pouvons voir une personnalité extrêmement complexe grâce au jeu de Hugh Jackman qui nous fait voir Wolverine d'un nouvel œil. Pour l'acteur, son excellente prestation fait office de révérence dans ce dernier volet, incarnant son personnage emblématique pour la dernière fois. Dafne Keen, actrice en bas-âge, fait également une belle performance, jouant le personnage de Laura avec une grande crédibilité.

Que dire pour conclure cette critique ? Le pari pris de ce dernier film sur Wolverine s'avère être un franc succès. « Violent », « palpitant », « touchant » sont des adjectives qui peuvent être attribués à Logan ainsi que bien d'autres. Aussi, même si certaines scènes pourront paraître prévisibles, le film n’est reste pas moins excellent. L'énorme investissement de Hugh Jackman est visible et il quitte ainsi définitivement la peau de Wolverine de façon majestueuse. Les fans ne peuvent qu’applaudir.

 

Note : SSSSS

Kénan et Hugo