Avengers Endgame

Aujourd'hui on va parler d'un film que beaucoup attendent depuis maintenant un an, d'un film qui met fin à une intrigue de plus de 11 ans, d'une fin de saga qui pourrait devenir le Star Wars de cette génération en termes d'impact culturel. Aujourd'hui on va parler d'Endgame.

Ca fait exactement 1 an jour pour jour que je me lancé dans cette aventure de critique de film et tout a commencé par une critique celle de Infinity War. Il est donc temps maintenant de revenir aux sources avec une critique de sa suite tant attendue : EndGame.

Il faut savoir que pour mes critiques je tâche tant bien que mal de garder une certaine once d'objectivité. Par nature, je pense que le film sans défaut est soit une utopie soit extrêmement rare, il est donc important de maintenir cette objectivité pour une critique.

 

Ici, je n'en serais pas capable. En tant que fan de Marvel (comics ou film) et de cinéma je n'ai pas pu rester de marbre devant le film et je ne le pourrai pour cette critique qui sera sûrement la plus personnelle que je n'ai jamais faite.

Et bien que d'habitude les critiques contiennent le moins de spoil possible, ici cela non plus ça ne sera pas possible. Pour que je puisse vraiment parler de ce que j'ai ressenti pendant le film. Je vais donc diviser cette critique en deux afin d'éviter de spoiler d'entre vous qui n'ont pas vu le film et veulent le voir et être surpris.

 

Commençons donc par mine de rien rappeler, comme à mon habitude, le synopsis du film et cela va être rapide puisque nous sommes dans la partie sans spoiler. Quelques temps après les événements d'Infinity War, nos héros sont au point morts et cherchent un moyen de trouver Thanos afin de lui voler les pierres et inverser le processus qui a anéanti la moitié de l'univers. Pendant ce temps, Tony Stark et Nebula sont dans l'espace à la dérive espérant rejoindre rapidement la terre ferme.  

Bon, après cette longue introduction il est temps d'enfin parler du film en lui-même. Comme vous l'avez sûrement compris j'ai vraiment apprécié le film, non seulement en tant que conclusion de 11 années d'univers partagé mais également en tant que film seul.

Tout d'abord, même s'il est évident que beaucoup vont voir le film comme un Infinity War Partie 2 à la manière d'un film divisé en deux pour moi ce n'est pas le cas. Ce film est à considérer comme une suite et non une deuxième partie d'un autre et je vais donc l'analyser comme tel.

Commençons évidemment par le point qui, d'après ce que j'ai vu, à l'air de plus diviser les gens qui ont été voir le film : la longueur. En effet, pour un public pas spécialement cinéphile de base (même de base)  aller voir un film et rester 3 heures assis sur une chaise peut paraître assez long, mais est-ce le cas ? À mon humble avis, non ça ne l'est pas. Je trouve que même si le rythme est assez traînant par moment, mais cela reste assez rare, le film est bien rythmé et je pense que ce qui dérange n'est vraiment la longueur du film mais bien comment il se divise. En effet, je pense que pour certains fans, le fait que le film ne soit pas à l'image de la plupart des autres films Marvel un concentré d'action peut être assez frustrant. Une bonne partie du film repose principalement sur les conséquences des actions de Thanos sur le monde et sur les Avengers. Et je trouve cette partie primordiael pour bien comprendre l'impact qu'a eu le geste du Titan Fou sur la psyché des personnages principaux et comprendre d'autant plus les raisons qu'ils ont de se battre.

Il est assez risqué pour un Blockbuster de cette envergure de jouer autant sur la carte de l'émotion, mais je la trouve bien amené dans le film et je trouve qu'il était également le temps que cela arrive dans le MCU où je trouve que jusqu'à maintenant et même dans Infinity War on ne ressentait pas le risque pour les héros du MCU (sachant très bien par Disney les prochains films Marvel devant sortir après EndGame). Pendant le film, j'étais vraiment impliqué et je ressentais le risque pour chacun des personnages montré à l'écran, un vrai risque tout comme une véritable implication pour des personnages que j'affectionne particulièrement. 

Ensuite pour le scénario, il a évidemment des défauts un peu comme celui d'Infinity War. Principalement des facilités scénaristiques, certains clichés propres au cinéma mais rien de bien gênant pour apprécier le film. Donc je ne resterais pas longtemps sur ce point donc.

Quand à ce qui concerne l'humour je suis un peu mitigé car même si pour un ensemble j'ai accroché à ce que me proposait le film, il y a deux ou trois scènes devant lesquelles je suis resté de marbre par à rapport à ce qu'on me proposait (j'en reparlerai en zone spoilers).

Pour l'action, je ne m'étendrais pas énormément dessus car je reviendrais aussi beaucoup en zone spoiler, mais je tiens à préciser je n'ai jamais compris cette critique que l'on donne sur les frères Russo de ne pas savoir faire des scènes d'actions et que celles-ci sont illisibles car j'ai personnellement aimé ces scènes dans tous les films qu'ils ont réalisé pour le MCU.

Il est temps d'en venir au point qui fâche qui est la réalisation en elle-même. En effet même si j'ai adoré le film, sa réalisation elle n'est pas ce qu'il y a de plus osée. Cela reste un film du MCU assez classique en terme de réalisation, peu de risques là dessous, sur ce point il reste en dessous de la réalisation du très bon James Gunn (qui va finalement revenir pour le troisième volet des Gardiens de la Galaxie). Cependant à l'inverse, je trouve la photographie très bonne de nombreux plans m'ont lâché un « wow » et j'ai bien apprécié.

Évidemment, on ne peut parler d'Avengers EndGame sans son casting, et celui-ci est je trouve irréprochable malgré pour certains plus de 10 ans dans le rôle c'est assez intéressant de voir le renouveau de certains personnages tout en gardant leurs personnalités et surtout de voir des acteurs toujours autant impliqué dans un personnage malgré des années avec celui-ci.

On va passer au moment où pour vous dire à quel point et aussi pourquoi j'ai vraiment apprécié le film je vais devoir passer en mode Spoil : donc si vous n'avez pas vu film, revenez quand vous l'aurais vu mais en attendant voici la barrière anti-spoil !!

 

--------SPOIL---------

 

Si nous sommes entre personnes qui ont vu EndGame je vais pouvoir commencer à en parlez sérieusement.

Avant d'aborder des sujets que je ne pouvais aborder avant je vais revenir sur les précisions dont je parlais dans la Zone non-spoiler.

Il y a donc quelques scènes vouées à faire rire qui ne m'ont pas plus et même fait sortis du métrage un instant. Principalement, la scène de la photo avec Hulk, l'intervention d'Ant-Man et le long moment après sur le selfie a été pour moi plus gênant que drôle et j'ai l'impression que cette scène est mise un peu de force dans le film pour rappeler que c'est Marvel donc c'est le rigolo qui est là. Mais personnellement ce n'est pas ici que j'ai ris et je n'ai pas ris non plus à la scène où Scott Lang voyage dans le temps pour la première fois et passe par plusieurs stades de son âge.

Et pour ce qui est une des facilités scénaristiques principal, il s'agit principalement du retour du Captain dans le temps pour remettre les pierres à leur places, on se saura jamais par quels miracle il a réussi à aller dans l'espace pour remettre celle de Morag et Volmir.

Mais passons maintenant à ce qu'il y a de positifs et je vais parler d'action comme je l'avais dit plus tôt. Évidemment, LA scène qui a marqué les esprits est celle de la bataille finale contre Thanos, et je dois l'avouer pendant toute cette scène je tremblais d'excitation. Vraiment je n'avais pas ressenti ça au cinéma depuis très longtemps et j'ai énormément apprécié la scène que je trouver dantesque. Certaines personnes pourront critiquer un fan-service mais personnellement je ne l'ai pas ressenti comme tel peut-être car étant beaucoup trop enthousiasmé par ce qu'on me montrait. Enfin, était là le grand crossover que l'on nous avait promis dans Infinity War, enfin, tous les personnages utilisaient leur pleins pouvoirs (à quelques exceptions près comme Captain Marvel qui aurait pu arriver bien plus tôt ), je n'en pouvais plus.

Maintenant j'aimerais revenir sur le changement de caractères de deux personnages que certains ont déploré: Thor et Thanos.

Tout d'abord Thor après sa défaite qui est devenu un alcoolique qui perdu toute sa prestance divine au profit d'un ventre rempli de bière. Je trouve ce changement de caractère très osé et normal. Après  avoir tué Thanos au tout début, Thor ce réfugie dans l'alcool et l'humour et beaucoup dirait qu'il s'agit d'une manière pour Marvel de continuer à mettre de l'humour dans son film mais c'est plus profond que cela. En effet, c'est une pratique assez courante pour quelqu'un qui souffre de se réfugier derrière l'humour afin de ne pas affronter ce qu'il a vécu hors le personnage est un homme qui avait tout mais qui a tout perdu au fur et à mesure que le MCU avançait. Cette défaite de trop le  transforme en une sorte de Lebowski comme le dit Tony Stark et je trouve cette transformation assez juste par rapport à ce personnage.

Ensuite, voyons le cas du Titan Fou, beaucoup l'ont trouvé plus arrogant et moins bien construit que dans Infinity War mais il y a deux choses à ne pas oublier :

–        d'abord ce Thanos a 4 ans de moins que celui d'Infinity War et a donc moins d’expérience dont la trahison de ces deux filles

–        et ensuite, ce Thanos a vu à travers la mémoire de Nébula sa victoire.

Cette deuxième raison est pour moi ce qui rend Thanos arrogant dans EndGame, le Thanos de EndGame a vu qu'il avait gagné et qu'il pouvait gagner et comme il le dit lui-même il se sait inéluctable. Et c'est également ce qui va causer sa perte.

Ensuite, un détail dont je ne sais s'il s'agit de pure sur interprétation de ma part ou bien si c'est réfléchit mais lorsque Hawkeye doit renvoyer le gant de l'infini dans le temps je trouve intéressant que la mission est passée successivement à Black Panther, SpiderMan et Captain Marvel tout ça pendant Doctor Strange empêche la fosse où se déroule la bataille de s'inonder. Comme si était passé le flambeau à la prochaine génération de héros Marvel.

Enfin, avant de passer à ma conclusion j'aimerais revenir sur le sacrifice que les gens retiendront de ce film, celui d'Iron Man (bien que celui de Back Widow m'ai autant marqué mais je sais bien qu'il marquera moins les esprits), je trouve que c'est une bonne idée d'en faire le héros qui se sacrifie montre l'évolution scénaristique du personnage qui a lancé le MCU et j'ai trouvé ça beau.

 

Bon maintenant, il est temps de passer à la conclusion. Ce film comme je l'ai dit n'est pas parfait mais pour autant je ne vois que très peu de ces défauts. Les problèmes de mise-en-scène, des scénarios avec des facilités etc...  Alors est-ce que si je ne vois pas ça, je suis vraiment un cinéphile ? Est-ce que si je ne suis pas capable de voir des défauts qui pour d'autre sont visibles juste parce qu'un film fait partie d'une licence que j'aime, je reste quelqu'un qui aime le cinéma et pas juste les blockbusters ? Pour moi, la question s'est posé.

Mais en sortant de ce film, j'étais certain d'une chose : ce que j'ai vécu dans cette salle je veux le revivre et je veux le faire revivre. Je veux un jour pouvoir faire du cinéma pour faire ressentir des choses aux gens, pour les faire rêver. Parce que pour moi c'est ça le cinéma : c'est faire ressentir des émotions, faire vivre au spectateur ce qu'il n'aurait pas pu vivre ailleurs, communiquer des émotions que l'on a ressenti car on a le besoin …

EndGame n'est pas parfait, loin de là, mais j'ai vraiment aimé ce film car il m'a rappelé pourquoi j'aime le cinéma. Cela reste une grosse production de la société Disney qui veut vendre et peut-être qu'ils ont juste encore une fois réussi à viser là où ça me touche.

Mais dans tous les cas il existe pleins de films devant lesquels on ressent ce genre de choses et je veux en voir plus comme ça.

 

Ce film m'a touché car j'aime son univers et j'aime le cinéma. Si vous n'aimez aucun des deux n'allez pas le voir, mais si vous aimez Marvel et son univers si solidement installé allez-y, c'est un bon film pour vous (et dans tous les cas le box-office n'est pas à plaindre avec plus d'un milliard à l'heure où j'écris ces lignes).

 

Speednote : SSSSS

Signée Rodolphe