Fête de l'huma à Lanester

Pour la première fois, Julie et Flavie ont été à la découverte de la 27ème édition de la fête de l’humanité à Lanester. Des artistes de tous styles s’y sont produits ; du reggae en passant par le rock durant tout le week-end. Elles ont pu apprécier l’ambiance musicale du samedi soir et elles nous partagent donc leur débriefe !

 

En première partie, nous avons pu découvrir un chœur de 17 voix féminines époustouflantes, âgés de 15 à 40 ans: les vocal bardak. Au milieu du public, en cercle, elles ont porté haut et fort des chants de lutte en soutien à l'association Cent pour un toit. Accompagné d'applaudissements, elles ont interprété leur répertoire très divers; celui du front féministe en passant par le front écologique et politique ou encore la lutte pour plus de fraternité. Elles ont su amener leur chaleur et lancer l'ambiance au parc des expositions !

 

Deuxième artiste en liste ; Tim Dup. Ce jeune artiste français est accompagné de son piano depuis l’âge de ses sept ans. Nous avons pu découvrir son univers musical qu’il a développé auprès de cœur de pirate ou encore Benjamin Biolay. Ce musicien s’expose seul sur scène et interagit beaucoup avec le public, ce qui rend le concert vivant et intéressant. Il élargit sa musique à de nombreux styles comme l’électro, le rap ou encore des musiques mélancoliques heureuses. Ce mélange permet une diversité du public : des jeunes au moins jeunes et donc une complicité créée à l’intérieur même de la foule. Il interprétera son premier album « Mélancolie heureuse » sortie en octobre 2017. En écoutant ses textes, on arrive à s’attacher à lui, à son vécu et à nous y retrouver. Nous avons beaucoup apprécié cet artiste simple que l'on continuera à suivre pour de nouvelles aventures.

   

 

Après 15 minutes de préparation, Soldat Louis, célèbre groupe lorientais né en 1987, a fait son apparition sous les applaudissements. Ce groupe Lorientais qui mélange la musique traditionnelle bretonne et le rock, était très attendu par le public Breton et les fans étaient présents pour les applaudir et les acclamer. Après 30 ans de concert, « rien à changer » disent-ils. 

  

La présence sur scène de ce groupe amplifie la connexion avec le public qui se rapproche très rapidement de ces idoles. Tout le monde chantait et dansait ensemble sans même se connaître. Nous avons pu interviewer Ophélie fan de ce groupe « C’est un moment unique que je partage avec mes amies. Ces musiques je les écoutais quand j’étais jeune et je ne regrette pas d’être venue. L’ambiance est super, les gens sont soudés ça fait du bien de voir cela ». Leurs textes partagent leur nostalgie, leur humour, leur délicatesse pour la musique tout en restant énergique.

 

L'un des tous premiers groupe de reggae en France, Bass culture, formé en 1984, a clôturé cette soirée en nous imposant son style "Roots" avec leur groove et leur énergie. Le groupe, ayant plus de 2500 concerts de par le monde à son actif, a su nous proposer un mélange d'horizons et de cultures. Bass culture, imprégné de l'esprit humaniste de la soirée nous a transmis un message de paix et de tolérance. C'est ainsi, sur cette note d'harmonie que s'est achevé la 27ème édition de l'humanité en Bretagne.

 

 

Julie et Flavie