Les Indisciplinées 2012 : Mercredi, la West Coast a assuré


 

Parfois, le Manège nous apparaît comme une salle sans prétention, accueillant de temps en temps des petits groupes locaux, poliment applaudis par quelques habitués un verre à la main. La magie opère quand cette salle se rempli de curieux qui répondent aux ondes lancées par les groupes. C'est ce qui s'est passé ce mercredi, avec THEEsatisfaction, Champagne Champagne et Shabazz Palace. Trois groupes de Seattle qui ont suscité l'intérêt du public et l'ont fait danser toute la soirée.

 

Trois groupes de Seattle, on en demandait pas tant! "Il y a un truc génial avec Seattle, c'est que tous les groupes sont différents. il n y a pas de son spécial qui émane de Seattle mais tout le monde fait la musique qu'il aime et c'est super." Thomas Gray, de Champagne Champagne n'aurait pas pu mieux dire!

 

THEEsatisfaction, la grâce même

Je ne vous cache pas que ce n'est pas la musique que j'écoute tous les jours. Entre une musique très électronique, et des voix qui nous rappellent le RnB avec lequel on nous bassine sans arrêt, il y a de quoi se méfier. Mais comme la plupart des artistes qui ne m'attirent pas au premier abord, THEESatisfaction m'a surprise. Les deux chanteuses sont les seules personnes présentes sur scène. Elles rappent et chantent,  et l'ordinateur fait le reste. J'ai été frappée par la classe des ces deux femmes, leur soul, leur flow... Bref un truc que les autres n'ont pas, la grâce. Ou le SWAG justement!

Bien sûr, une présence scénique comme celle-ci a ses limites. Si certaines chansons nous envoûtent (pour moi ça a été QueenS, simple, répétitif mais sacrément efficace), il y a quand même quelques longueurs. J'adorerais les revoir avec des musiciens, ce serait vraiment magique.

Les deux femmes, Stasia et Catherine (Stas and Cat) ont commencé en 2008. Elles forment un couple, aussi bien dans la vie que sur scène et revendiquent la cause lesbienne. "On est très contentes de la réélection d'Obama. Un monde selon Mitt Romney n'est pas imaginable pour nous."

 

 

 

 

Champagne Champagne, à l'aise

Ils ont fait l'unanimité. C'était la claque de la soirée. Un rap et une musique excellente (par Mark Gadjahar l'incroyable homme à tout jouer), une énergie et un dialogue parfait avec le public. Je pense que j'ai déjà tout dit. Il n'y a presque rien à critiquer, je ne me suis pas ennuyée une seconde.

C'était le groupe le plus rock, indiscutablement (la présence des guitare joue surement). Mais Mark Gadjahar jouait avant dans le groupe de punk hardcore Blood Brothers. "Dans Champagne Champagne il y a du punk, du hip-hop, de l'électro, un peu de tout. On fait juste la musique qui nous paraît cool. La musique est telle qu'elle est, et on rappe. On nous classe donc dans le rap, mais on n'a pas de style défini en fait".

Le 22 octobre dernier, ils ont sorti leur album. Leur projet: rentrer chez eux! Ils tournent depuis avril et aimeraient prendre quelques vacances. "J'adorerais revoir mon chien et ma femme!" (Mark Gadjahar)

 

 

 

 

Shabazz Palaces, psychédélique

Le leader du groupe, Palaceer Lazaro, est aussi producteur de THEESatisfaction. La où les deux groupes se retrouvent, c'est dans l'envoûtement. Une musique répétitive ponctuée d'une voix lointaine pour un son qui nous enveloppe sans arrêt pendant tout le concert. Visuellement, on s'ennuie un peu. Les deux protagonistes sont derrière leur table de mixage et leurs percussions, et mijotent le son pour le plaisir de nos oreilles uniquement. Il vaut mieux être "dedans" dès la première note pour ne pas décrocher. On ne peut pas dire que ça soit mauvais, loin de là! C'est très riche, et très influencé par la musique indienne, ce qui nous est confirmé par Palaceer Lazaro. "La musique Indienne, je l'adore. Elle sonne bien, a de bons rythmes". C'est sûrement de Shabazz Palace que j'attendais le plus ce soir, d'après ce que j'ai écouté. Mais ils ne m'ont pas apporté davantage que ce que j'avais déjà entendu.

 

Le point de vue d'Adrien

J'ai trouvé la soirée très intéressante du point de vue musical. Les 3 groupes avaient des styles très éloignés les uns des autres, ce qui en donne un peu pour tout les goûts. Que ce soit une musique cool, plus agressive ou psyché, chacun a du trouver son bonheur. Pour ma part j'ai préféré Champagne Champagne, un groupe un peu déjanté et qui se donnait à fond durant son show. On voyait qu'ils étaient très à l'aise avec le public, ce que beaucoup de personnes ont eu l'air d'apprécier. Adrien, 15 ans. Pour son premier concert avec Speedweb.