Les Indisciplinées 2012 : Samedi, Cosmao a dansé et plané

 

Cette année, les Indisicplinées ce sont installés à Cosmao Dumanoir pour deux soirs. Ce samedi, Cast of Cheers, Lescop, Alt-J et Two Door Cinema Club ont été applaudis par leurs fans, et quelques curieux venus les découvrir. Petit compte rendu sur cette soirée qui nous a fait à la fois sautiller au son de la Robot Music, et planer sur des harmonies vocales et des riffs aériens.

Les Indisciplinées, le pays de Lorient vous dit merci!

 

Cast of Cheers: Math Rock/ Robot Rock

Ce groupe irlandais, dans la lignée des Foals, Battle et autres 2Door Cinema Club, a ouvert la soirée avec leur musique pleine de notes! Notre intellect a été aussi sollicité que notre instinct de danseur. Une basse qui ne cesse de rebondir et une guitare qui cherche à faire le tour des gammes le plus vite possible. Ils aiment se catégoriser dans le Robot Rock, qui fait danser comme des Robots. Le terme de Math Rock leur plait moins. Ca voudrait dire que leur musque reviendrait à faire des Maths... C'est vrai que c'est assez vilain comme concept. En tout cas, le cerveau est vraiment sollicité. Et ça fait du bien! Si en plus on peut danser, quoi de mieux? Ils ont largement mérité leur place au festival, et aurait même été bien reçus un peu plus tard dans la soirée.

 


 

Lescop, Etienne Curtis?

Le seul français de la soirée a été pour moi une agréable surprise. Entre une voix et des mélodies qui nous rappellent Etienne Daho, et une gestuelle à la Ian Curtis qui apportent une dimension rêve/cauchemard... J'ai voyagé. C'est surement ce qu'il cherchait, avec des chansons comme "La Nuit Américaine", "Ljubjana", "Hypnose" et toutes les autres. J'ai trouvé son concert un peu court, même. Bon signe!

 

 

 

 

Alt-J, le coup de coeur

Les fans étaient au rendez-vous, et les curieux ont apprécié. Des voix harmonieuses, élégamment dissonantes parfois, des basses qui prennent aux tripes et bien sûr des mélodies... Des choses simples mais pourtant rares que le groupe anglais nous a servi avec abondance. C'était d'autant plus délectable qu'ils étaient confiants, détendus, à l'aise avec son public. Ils nous ont vraiment "offert" leur musique qu'ils jouaient avec une facilité et une souplesse surprenante. Encore une fois, un concert que j'ai trouvé court. Quand on se laisse porter à ce point, le temps passe très vite.

 


 

 

Two Door Cinema Club, au rendez-vous pour les fans

Si cette soirée a vite affiché complet, c'est en partie pour eux. Les tubes de l'album Tourist History sont encore tous frais dans nos mémoires, et ceux de Beacon s'y sont déjà ancrés. Le show commence avec le single "Sleep Alone". Morceau par morceau, on peut dire qu'ils sont efficaces. Mais les deux fois où je les ai entendus en concert (l'autre fois au Vieilles Charrues en 2011), il y a toujours eu un moment de décrochage. Les rythmes se répètent beaucoup, les mélodies accrochent difficilement. En revanche, les danseurs ont pu sautiller à leur guise, et en ont eu pour leur compte. 2Door a très bien terminé cette soirée, écourtée par l'annulation du concert de College, avec leur incontournable "What You Know".