Les Indisciplinées 2012 : Vendredi, aller-retours sur la Manche


 

Mesdames et messieurs, bienvenue à Cosmao Dumanoir pour cette 4ème soirée d'Indisciplinées. Ce soir et rien que pour vous, un voyage entre France et Grande-Bretagne. Nous apprécierons tout d'abord les Rennais de Mermonte, puis nous rendrons visite au Londonien King Charles. Au milieu la soirée, Woodkid nous emmènera dans son univers avant de découvrir la puissance des Anglais Empire Dust. Pour finir, retour à Paris avec les Naive New Beaters. Bon voyage, avec les photos de Benoit Fumery! 

 

 

Après cette parenthèse "hôtesse de l'air" (j'ai dû vouloir faire ça un jour quand j'étais gamine), voici, avec Azilis, notre compte rendu en images de cette soirée.

 

Mermonte, oups, pas vu. J'aurais bien voulu, mais le repas de ce soir a duré un peu plus longtemps que prévu. Pourtant ça aurait valu le coup, de laisser les 10 musiciens du groupe nous chatouiller les oreilles! Lena du journal de l'UBS a pu les entendre et m'en a rapporté que du bon! A une prochaine fois peut-être! L'interview sera bientôt en ligne.

 

 

 

 

King Charles, l'enfant devenu roi

C'est vrai qu'il a un peu l'air d'un enfant en dehors de la scène, avec ses petits yeux tout noirs et son air timide. Mais sur scène, c'est KING Charles, avec une voix bien affirmée et une allure de gentleman. Il avait son quota de fans venus l'acclamer et le regarder avec des yeux de "merlus" frits (même des garçons!). Une musique entraînante avec ses petites mélodies sympa, des rythmes dansants... Tout pour faire sourire le public! Certains morceaux m'ont accrochée plus que d'autres. J'ai aimé les mélodies simples et entêtantes de Missisippi Isabel et Love Lust. Mais j'avoue que le reste est passé un peu inaperçu. Une bonne énergie donc, mais pas de grande surprise. En tout cas, le public le lui a bien rendu, il était ravi!

 

 

 

 

 

 

Woodkid, l'empereur du soir

C'était peut-être l'un des plus attendus. Connu pour son titre Iron (grand succès, notamment parce qu'il a été choisi comme BO du jeu Assassin's Creed), et de nombreux clips qu'il a réalisé (pour Rihanna, Lana Del Rey en autres), il avait pour mission de ne pas nous décevoir. En parlant de clip, Iron me fait penser à un certain We Want War de These New Puritains. Après j'dis ça, j'dis rien!

Côté concert, on peut dire superbe! Musicalement, et visuellement. Pas beaucoup de mouvement sur scène, la vidéo est là pour ça. Mais sans en abuser. L'image n'intervient qu'à des moments clé du concert, et ça n'en est que plus efficace. Sa qualité nous donne une impression de 3D, presque réelle. Côté musique, on est dans cet univers d'Iron, et on y reste. Et ça le fait! La voix posée de Yoann Lemoine (Woodkid étant plus classe quand même), a fait fondre plusieurs filles (n'est-ce pas Azilis?). Les Indisciplinées étaient faits pour recevoir un artiste comme ça.

 

 

 

Aurélia

 

Empire Dust,vous reprendrez bien un peu d'énergie?

 En milieu de soirée c'est au tour d'Empire Dust de monter sur la scène des Indisciplinées. L'esprit Hip Hop des deux chanteurs venant d'Angleterre Lord Kimo et de Babatunde, s'accordent parfaitement avec l'esprit rock des trois musiciens Lorientais. Avec quelques pogos aux premiers rangs, ce groupe tout récent réussit à enflammer la salle pour leur tout premier concert. Une grande surprise, et découverte, on attend avec impatience la sorti de leur album en début 2013 ainsi qu'un prochain concert. More fire!

 

 

Naive New Beaters, oups...

Après le super concert d'Empire Dust, c'est au tour des Naive New Beaters et là... grosse déception. Malgré le déhanchement du chanteur et la super ambiance de la part du public, les Naive New Beaters étaient dans une sorte d'humour superficiel ( je ne sais pas comment dire qu'ils se la pétaient...). On a quand même danser la Macarena au milieu du concert... Moi qui aime bien leurs chansons j'ai trouvé qu'il ne respectaient pas l'ambiance "cool" du festival.

 

 

Azilis