Les Indisciplinées 2014 : Samedi

L'équipe de Speed est prête pour cette nouvelle soirée, du samedi 8 novembre, pour être précis !

Un public plus jeune que la veille est présent. De gros noms à l'affiche, Klaxons, BRNS, Fakear...

Bref, on a vraiment apprécié!!!

 

FUZETA

La grande surprise de ce festival fut pour nous, les vannetais du groupe FUZETA, pour leur premier concert ils ont su frapper fort et enchanter tout Cosmao.

On ne s'attendait pas du tout à ça au moment de rentrer dans le "pit photo" mais à peine le premier morceau entamé, certains étaient presque décoiffés, le seul regret est que le concert n'ai duré que peu de temps. 

A entendre les dires du public; nous ne sommes pas les seuls à avoir pensé la même chose.

Leur premier EP est déjà sorti...il faut vite vite vite se dépêcher d'aller l'acheter !!!


BANTAM  LYONS 

Ensuite c'est au groupe venu de l’ouest, Bantam Lyons de fouler les planche de Cosmao.

Une prestation chancelante, un chanteur presque incertain lorsqu'il s'adresse au public, on ne peut pas dire que le groupe fasse bouger les foules. Le concert dénote et le public reste très timide...

Néanmoins les nantais fascinés par Mogwai parviennent à nous charmer grâce à la pureté innocente de leur synthés et à leur titres enivrant.

Bantam Lyons est un belle découverte sans pour autant être un coup de cœur. À réécouter tranquillement chez sois !

BRNS

Le quatuor Belge est en forme, le chanteur évolue à la batterie et nous transmet toute son énergie. C'était assez impressionnant! Chanter et jouer aussi bien n'est pas donné à tout le monde.

Un style qui mixe le pop-baroque, indie rock et electro, on en prend pleins les oreilles et cela nous emporte dans leur univers musical. On ne peut qu'adorer et ce n'est pas FUZETA qui dira le contraire.

On les a croisé dans le public,  jouant les groupies, on s'est sentit coupable de devoir les interrompre pour faire leur interview dans les loges.


KLAXONS

Ils étaient très attendus pour leur deuxième date en Europe. Ils débarquent dans leur tenue de scène blanche qui réfléchit à la lumière noir. Jamie Reynolds , James Righton et Simon Taylor-Davies nous proposent d'entrer dans leur univers Psychedelic, Progressive, Pop.

Leur musique interpelle. On se demande où ils ont été pêcher ça. Puis on se laisse porter par des rythmes fous et des chants puissants. Le public a adoré partagé un moment de plaisir avec Klaxons, même si ils n'étaient pas très bavard avec lui...


FAKEAR est dehors, il discute avec quelques fans, rigole, réponds aux questions.

Pendant ce temps, la salle se prépare, des structures en acier qui représente le sigle de Fakear est disposé. Tout le monde est prêt, tout le monde attend... le Fakear!

La participation de la chanteuse est accepté avec plaisir, sa voix touche les plus sensibles, la foule est enivré par la musique de Fakear. Certains danse les bras levés et d’autres les yeux fermées savourant cette musique entraînante. Son charme et sa timidité ont fait craqué le public! Malgré une apparition d’un jeune homme sur les scènes, cela n’a pas perturbé Fakear, il est resté calme et très professionnel.

C’est émus et heureux que Fakear nous remercie, nous dit en revoir, et à peine partie... le voilà revenir, on lui manquait déjà! Après nous avoir remercié encore une fois, nous dire qu’on est top, nous, les bretons, venant d’un normand! Il quitte définitivement la scène.

Dehors, Fakear est là, il discute avec ses fans, comme si ils étaient amis! Merci Fakear, chapeau l’artiste et merci les IndisciplinéEs!

 

On retrouve BRNS  qui ont encore beaucoup d'énergie et nous donne un show sur une piste de « dancing » sur le son du DJ LE SECRET.

La soirée s'achève... Le festival nous permet toujours une rencontre, un partage inter-générationnel avec sa programmation hétéroclite propre à la découverte de nouveaux genres et  d'univers musicaux.

Y en a eu pour tout le monde aux IndisciplinéEs...