Vieilles Charrues 2017: le dimanche

Dernier jour de Vieilles Charrues pour nos journalistes ! Il fait chaud et la fatigue commence vraiment à se faire sentir, mais on tient bon, avec un programme chargé à base de Matmatah, Macklemore ou encore Radio Elvis...

 

C'est un dernier jour qui commence tôt, avec le concert de la femme dès 14H. Superbe présence sur scène, probablement dûe à la participation de 3 danseurs, changeant constamment de tenues, et au dynamisme monstre. Heureusement qu'ils étaient là, car quant aux membres du groupe, c'est avec des bouteilles de vins qu'ils sont entrés sur scène, dans un état déjà déplorable. Certes, leur concert sera resté propre et de qualité, mais on ressort avec l'impression que cela aurait pu être encore mieux.

Le groupe s'est ensuite dirigé à l'espace presse, afin de nous en apprendre un peu plus sur leur travail à travers une conférence. Ainsi, ils ont commencé en parlant des leurs "journées difficiles", à base de réveil tôt, de balances, etc... Mais cela semblait difficile à percevoir, face à leur sobriété loin d'être présente, et le joint qu'ils ont pu fumé juste avant la conférence. Cependant, arrêtons un peu de cracher à la figure de ce groupe, et parlons un peu plus de son travail, qui reste tout de même de qualité. Tout d'abord, ils nous annoncent qu'ils travaillent bel et bien sur un 3ème album, mais cependant, celui-ci n'avance pas beaucoup, en vue de la grande tournée internationale qu'effectue le groupe. Ils nous laissent tout de même entendre que de nombreuses maquettes de morceaux sont déjà prêtes... Enfin, les artistes reviennent sur le concert qu'ils viennent de réaliser, en parlant tout d'abord du public breton, toujours au rendez-vous malgré l'heure de ce concert, et le fait que ce soit pour certains le 3ème ou 4ème jour de festival. Ainsi, ils mettent ce dynamisme sur le dos de la fatigue, qui serait, selon eux, "capable de faire rentrer les festivaliers dans un état second où ils ne font plus attention à la faim, la fatigue et les courbatures; dans un état où les codes ont changés et où la connexion entre les festivaliers et les artistes est encore plus forte".

 

Ce dimanche, le festival a accueilli Octave Noire, artiste à découvrir dans une interview en ligne prochainement.

Un des groupes les plus attendus de cette édition était évidemment Matmatah, ils sont en effet de retour avec leur album Plates Coutures, qu’ils ont largement interprété sur scène. Toutefois nous avons quand même eu le droit à quelques classiques qui avouons le sont des désormais des hymnes pour tous petits français que nous sommes. Nous avons pu découvrir un peu plus sur eux lors d’une conférence de presse.

C’est la 5ème performances de Matmatah aux Vieilles Charrues, la première était il y a presque 20 ans en 1998. C’est un passage particulier pour eux d’autant plus que leur histoire et celle des VC sont intimement liées, en effet eux même étaient un groupe montant lors de leurs passages à Carhaix de 1998 et 1999, et le festival lui devenait l’un des festivals les plus importants d’Europe. C’était donc une journée particulière pour le groupe, un peu comme un mariage disent-ils, s’étant réveillé aux sons des cloches. Ils racontent l’anecdote d’un after mythique en 2001, accompagné de Manu Chao et Noir Désir, où l’after fut rallongé grâce à l’intervention de Christian Troadec, un des fondateurs du festival qui fut maire de Carhaix, qui rouvrit le bar qui fermait à 5h du matin par “décret municipal”. Stan et Eric développent sur leur faux arrêt de 2008. Pour Stan, la fin c’était la fin, il avait une vision romantique de la chose, un peu comme les Beatles, quand ils ont arrêté c’était fini, point. Mais pour Eric, un groupe c’était une aventure humaine, un répertoire, même si une pause était faite, un retour n’était pas inenvisageable. Et c’est apparemment l’idée qui a fini par envahir Stan aussi. Les membres du gropue ont recommencé à se voir et se sont rendu compte qu’ils voulaient et étaient prêts à relancer l’aventure. Le projet s’est relancé dans un mystère absolument, personne n’était au courant.
Le nouvel album témoigne de l’évolution de la société pendant ces quelques années de pause, car effet la société a bien changé depuis 2008. Pour eux aussi cela aurait pu faire une différence, le monde de la musique a changé, le rapport au public aussi, avec l’importance des réseaux sociaux désormais, mais pour le groupe la vrai vérité c’est de livrer ses chansons au public et de voir leur réaction.
Un public qui s’est agrandi avec les années et désormais le groupe peut partager des anecdotes telles que, ces parents qui au début des années 2000 ont été convoqués par le directeur de la maternelle de leur petite fille, qui, chantait l’Anthologie à tue tête dans la cour de récré. En effet aujourd’hui les jeunes adultes de la fin des années 1990s qui dansaient sur Matmatah peuvent maintenant les écouter en compagnie de leurs enfants eux même dans la vingtaine.

 

Radio Elvis vient faire vibrer les festivaliers en début de soirée ! Ce trio parisien nous a vraiment convaincu à travers un concert simple dans sa scénographie, mais maîtrisé dans sa musique. Le public a semblé particulièrement réceptif face aux sonorités du groupe, nous laissant définitivement penser qu'il sont à la tête, accompagnés d'autres groupes tels que "Feu! Chatterton", dans un nouvelle vague de rock français.

Autre groupe tant attendu pour cette édition des Vieilles Charrues, c’est évidemment Macklemore & Ryan Lewis. Et que dire de leur performance ! Ils ont transcendé la foule et l’ont faite dansée comme jamais. Une foule d’ailleurs à perte de vue ! C’est un show remarquable qu’a tenu Macklemore et sa team pour le festival de Carhaix.

Et voilà, c'en ai fini pour ces Vieilles Charrues, 26ème édition ! Moment chiffres : Il faut savoir que cette édition 2017, c'est 280 000 festivaliers, ainsi que 71 concerts, représentants un total d'environ 80 heures de concerts ! Désormais, il est l'heure de rentrer, et de partir écrire tous ces interviews capturés pendant le festival... Ainsi que de commencer à réfléchir à qui pourrait bien se glisser dans la programmation de la 27ème édition du festival !

 

Maxime