Vieilles Charrues 2018 - 1er jour

Arrivée sur le site pour 12h, tente installée et c’est parti pour quatre jours de folie. Une bonne humeur est déjà présente sur le camping des festivaliers, chacun se prépare à vivre un festival rempli de gaieté et de concerts hauts en couleurs.

 

Cette 27ème édition des Vieilles Charrues est orientée vers l’Inde et sa culture, une emblème est présente sur la pelouse du festival, un éléphant mécanique qui se balade parmi les festivaliers dans le parc du château. Le décor est marqué par un choix de couleurs vives ce qui apporte du pétillant dans ces vastes champs. Arrivées sur le site où les scènes sont regroupées (tout comme les gens) nous découvrons l’environnement majestueux ; l’Inde est très bien représentée, à travers les installations présentes sur tout l’événement.

Il n’y a pas que des scènes, on retrouve des snacks un peu partout ainsi que de nombreuses tavernes pour se désaltérer. Tout est très bien organisé, les repas sont servis rapidement et bien sûr les bénévoles sont très accueillants et souriants, rendant le festival encore plus agréable et convivial.

 

Cette première journée s’ouvre avec un ciel couvert mais personne n’en perd sa joie de vivre. Espérons que la pluie ne se joigne pas aux festivités ! À 17h un groupe ouvre le bal sur la scène Kerouac, Olli and the Bollywood Orchestra, ils nous donnent l’impression de voyager loin de la Bretagne et nous transportent jusqu’en Inde avec des sons aux airs de pop indienne. Les deux cultures sont présentes sur scène, Olli est vêtue de façon occidentale tandis que The Bollywood Orchestra sont en tenue traditionnelle indienne.

Ce n’est pas la première fois qu’ils apparaissent devant le public des vieilles charrues, c'est un groupe donc déjà connu par les anciens présents en 2004. La foule danse au rythme de la musique et se laisse enivrer par la mélodie. Après cette performance ils nous rejoignent au village presse pour une interview.

 

Le temps commence à se rafraîchir, le soleil tombe et le rock débarque avec le groupe Marquis De Sade, reformé en 2017, que les Vieilles Charrues ont pu avoir par chance dans leur programmation cette année. Séparés depuis 1981, le public était content de voir leur retour et était à l’écoute de chaque morceau, le regard rivé sur eux. La soirée commence bien avec une ambiance chaleureuse !

Avant le prochain concert il est temps de faire une pause et de se remplir l’estomac, nous allons donc goûter les nuggets (délicieuses au passage). Plus tard un rassemblement commence à se faire face à la scène Glenmor, tout le monde n'attend qu’une seule chose : l’arrivée du groupe mythique Depeche Mode. Petits comme grands s’impatientent de les voir, c’est le concert de la journée. Quand à 21h30 ils arrivent, la foule est en délire. Les gens autour connaissent chaque mot, chaque rythme de chaque chanson, ce concert est vivant, ce groupe ancré dans beaucoup de générations. Ils ont réussis a transporter leur genre depuis 1979, presque quarante ans de musique, on comprend alors pourquoi le public est dans cet état. Le décor et leurs tenues sobres se démarquent de leur musique mais marquent les spectateurs.

Une prestation à couper le souffle qui restera dans nos mémoires, un beau partage entre le groupe et son public, si c’était à revivre nous y retournerions tout de suite ! On peut dire que la tête d’affiche a assuré de A à Z. Le concert se termine avec de la joie sur tous les visages. C’était un premier jour peu chargé mais la journée s’est terminée sur une belle note, c’est le principal pour tous les festivaliers qui rentrent se coucher ou continuer les festivités au camping.

 

 Loeiza et Naig - photos de Mr G