Vieilles Charrues 2013 - Le Pablozine du jeudi

Ca y est, Pablo et ses drôles de miss sont de retour aux Vieilles Charrues.

Quoi de nouveau cette année? Les miss déjà, puisque, hormis Aurélia qui est une habituée, Anna et Azilis sont les 2 nouvelles recrues pour la suite des aventures de Speed aux Vieilles Charrues.

Autre nouveauté, et pas des moindres, le temps, il fait très chaud et ce soir, il risque d'y avoir quelques malaises!

 

 Découvrez l'ensemble des photos du JEUDI, dans notre galerie VIEILLES CHARRUES 2013 !

 

En effet, aujourd'hui, c'est le groupe le plus attendu de cette nouvelle édition, Rammstein et son métal Allemand déjanté, qui débarque à Carhaix. Il aura fallu 140 techniciens, a travailler toute la nuit, pour préparer la scène, cela promet!!!

Dès notre arrivée à 13h, les fans commencent à s'agglutiner devant les barrières des portes d'entrées, sous un soleil de plomb, il en faut du courage!

En tout cas, toute l'équipe du Speed attend avec impatience ce concert, le show devrait vraiment être énorme. Ce jeudi, en terme de nombre de groupes, est une petite journée. Raphael, The Hives (yes!!!) et Vitalic accompagneront Rammstein. Du coup, pas d'interviews (même pas The Hives, que l'on a déjà rencontré sur ce même festival), alors, on se prépare, Aurélia a mis les tentes, Azilis fait la vaisselle et Pablo donne les ordres.

On débrif et surtout, on tente de gratter quelques interviews de ci de là, afin de vous faire vivre les à côtés des Vieilles Charrues. On ne peut que remercier d'ailleurs Pauline et toute l'équipe com' qui nous font toujours confiance et nous permettent de vivre avec tous ces journalistes cette belle aventure.

Il est 17h, Les miss partent à la rencontre des festivaliers, quelques vidéos seront vite mises en ligne très vite, quelques questions à The Hives lors de leur sortie du studio de France Inter et hop de retour au point presse et on peut d'ores et déjà vous donner les noms des groupes que l'on rencontrera demain: Juvéniles, Lescop, BRNS, M, Naive New Beaters et Patrickkkkkkkkkkkkkkkkkk Bruel, si si, je vous le jure, il remplacera au pied levé Elton John (et dire que Pablo pensait à Depeche Mode, ahahahahahahaha).

Et arrive Raphael…voilà quoi, c'est cool Raphael…non? ahahah Bon le meilleur arrive à 21h, The Hives rentre sur scène, premier gros coup du festoch et là, on peut dire que le festival démarre!

En fait, soyons honnête, même si le festival n'a pas fait complet sur cette première journée, le pari "Rammstein - The Hives" valait vraiment le coup et l'un des 2 a cassé la baraque dans tous le sens du terme. Pour en revenir sur The Hives, on peut dire que la prestation est à la hauteur du groupe, toujours autant capable de faire bouger les foules et toujours aussi sûr d'eux. Habillés en mariachi, pochette du dernier album en fond, lettrage du groupe derrière la batterie, le public n'a pas mis longtemps a apprécier ce groupe construit pour la scène. D'une efficacité redoutable, tout fonctionne, enfin… presque tout, Pablo y met quelques bémols, rien de bien méchant mais la voix de Howlin (chanteur du groupe, vous l'aurez compris) semble un peu fatigué, en même temps, a hurler comme il le fait, elle doit s'user sa petite voix!

Autre détail un peu redondant et donc fatiguant, c'est cette façon de jouer et de s'adresser au public entre chaque chansons, les pauses entre chaque morceaux semblait un peu long par moment, déjà passé il y a 5 ans ici même, une certaine impression d'en faire un peu trop s'est fait ressentir. Enfin, ce groupe semble vraiment plus à l'aise dans la nuit, ce qui n'était pas le cas ce soir! Mais le groupe a fait le travail. Oups, dernière petite chose, Kasabian, l'année dernière a fait s'assoir le public, The Hives s'y est mis aussi, le rock deviendrait il un peu bon enfant!!!

 

On arrive à Rammstein, le truc de le soirée, du festival même, je crois que l'on peut le dire, il faut le voir et le vivre un fois dans sa vie, un show gigantesque, pyrotechnie a volonté, explosions, gags visuels (souvent sexuelles, gore et malsain, bien comme il faut!), 2h de pur folie. Tous les titres cultes du groupe (hormis "America" et "Rammstein", le titre éponyme) ont été joué, tout est millimétré, là encore, on est loin du bon vieux groupe rock qui improvise ses concerts par rapport à son humeur, l'ambiance du site etc (d'ailleurs, ça existe toujours?) mais comment ne pas être stupéfait par tant de délires sonores et esthétiques.

2 heures de lumière, de flammes, de faux sperme (si si, je vous le jure!) avec un faux pénis, bien sûr!, de la mousse sortant d'un canon, bref, impossible de tout découvrir, tant ce spectacle est construit pour ne pas permettre au public de détourner la tête, vraiment impressionnant!

Vitalic prendra la relève par la suite…Comment réussir a regarder un concert (qui plus est, un dj) après la prestation du groupe allemand? Impossible.

 

Classement au premier jour

1er - Rammstein

2ème - The Hives