Vieilles Charrues 2015 - Coups de cœur du Dimanche

La dernière journée du festival a commencé tout en douceur puis s'est finie en feu d'artifice électro malheureusement un peu mouillé par le mauvais temps.

 

The Secret Church Orchestra, création des Vieilles Charrues ouvre le bal de ce Dimanche. Mêlant musique classique et pop avec une touche de électro, cet ensemble hybride constitué d'un quatuor à cordes, de musiciens rock, de 24 jeunes choristes de la maîtrise de Bretagne menés par un chanteur, Ollivier Leroy, offre un agréable instant de douceur.

Les magnifiques harmonies du choeur sont relevées par l'instru puissante dont les sonorités s'approchent du rock. Ils finissent de convaincre le public avec une version réorchestrée de "Stairway to Heaven". Même si la voix aigue du chanteur finit vite par lasser...

En fin d'après-midi, Joan Baez, monte sur la scène Glenmor. De sa voix magnifique, qui n'a rien perdu de sa force, elle charme le public avec ses propres titres, dont le mythique "Here's to you", et un grand nombre de reprises, notamment de Dylan, Lennon, Animals ou Simon and Garfunkel (sublime version de "The Boxer", qui termine brillamment le concert).

 

Elle reprend même le célèbre "Tri Martolod" en breton. La reine de la folk donne des frissons, qui ne sont pas dus à la pluie qui commençait à tomber sur Carhaix. Mais ce mauvais temps n'a pas empêché le public d'écouter la chanteuse avec une attention rare.

Malgré les trombes d'eau, qui tombent avec de plus en plus de fracas, les festivaliers de Charrues se sont massé vers la scène Kerouac pour voir les jeunes anglais de London Grammar.

 

La pop electro éthérée du groupe, sublimée par la voix envoûtante de la belle Hannah Reid, enchante le public, qui en oublie presque qu'il est trempé jusqu'à l'os. Sous la pluie, les superbes "Wasting my Young Years", "Strong" ou "Hey Now" prennent une couleur toute différente. Magique !

Joris