Premiers pas dans l'Hydrophone !

Première soirée dans la nouvelle salle de concert du Pays de Lorient "l'Hydrophone". Il y a une petite foule à l’entrée, étrangement, cela me fait penser aux rassemblements devant le "Manège" pendant les différents concerts. Mais ça c'était avant, aujourd'hui, place à "l'Hydrophone" !

 

L’entrée est dominée par une grande façade rouge qui nous regarde de haut. Première entrée, premier tampon avec le logo hydrophone. J’aperçois le coin sanitaire, facilement accessible contrairement à celle du Manège (souvenir, souvenir), face à la petite scène qui est en contre bas. Le bar est par là d’ailleurs, j’en profite donc, j’ai mes petits jetons rouges en main ! 

 

 

Une estrade en bois se trouve face à une petite scène très intimiste, nous pourrons donc profiter de la fosse, de l’estrade mais également du petit balcon à l’entrée, où nous avons une vue sur toute la scène.

J’aperçois également les murs de la base de Lorient, certains sont nouveaux, en bois ou simplement recouverts d’un grand drap noir. Je trouve ça très astucieux d’avoir gardé certains murs originaux, cela donne un côté très spécial et unique à la salle.

Je me dirige enfin vers la grande scène,après le concert très attendu de JB Dunckel, du groupe Air, c’est « Oktober Lieber », deux artistes parisiennes, qui se produisent. La foule est entièrement enivrée par leur son électronique, inspiré par la minimal wave et une touche de cold music, style bande originale de film d’horreur. C’est spécial mais très prenant en même temps.

Je relève la tête et j’observe le plafond, je suis curieuse et il y a un coin en hauteur accessible, de là-haut, la scène doit être impressionnante! Ensuite, place à « La Fraicheur », son style garçon manqué s’impose complètement sur scène. Je l’observe changer ses vinyles, elle danse et est aussi motivée que le public présent dans la salle. En effet, celui-ci commence à vraiment se lâcher, en voilà d’ailleurs un qui enlève son tee shirt !. « La Fraicheur » est agressive et on aime ça.  

C’est assez étrange mais je ressens la présence du Manège dans cette salle, point plus que positif donc ! On pouvait craindre que l’emplacement du lieu serait un frein au départ, niveau localisation, mais ce ne fut pas le cas (le concert du dimanche étant complet), cette salle devrait nous réserver beaucoup de bonnes surprises !

L’équipe de SpeedWeb a vraiment hâte de découvrir tout ça ! 


Gwennouche