Interview de Vald, où Vald fit du Vald

Le rappeur d'Aulnay-Sous-Bois Vald, la terreur du 93, nous a accordé de ses précieuses réponses à nos moins précieuses questions. Abordant avec émotion la vie en tournée, loin de son fils, les affres du succès, c'est un Vald sensible, touchant qui s'est livré, faisant pour une fois tombé le masque du clown qui semblait pourtant ne jamais le quitter...ou pas. Du tout. Ci-après, une interview de Vald, où Vald fit du Vald, pour notre bonheur le plus complet !

 

 

Speedweb : Après une série d'EP, Agartha ton premier album sortira en fin d'année et pourtant il y a déjà des fans pour dire que c'était mieux avant. Comment tu réagis par rapport à ça ?

Vald : Je les encule, mais je les encule tellement fort. Je suis de plus en plus fort, je fais de plus en plus de dates, c'est dans leur tête. Je suis désolé pour eux

 

SWb : Aujourd'hui chaque clip que tu sors atteint le million de vues et ça a commencé avec Journal Perso, un morceau de tes débuts qui n'a plus grand chose à voir avec ce que tu fais maintenant. Comment tu te sens par rapport à ce morceau ?

Vald : Je trouve c'est un très beau morceau,  un morceau d'époque. Très mal produit, très mal clippé, y a deux-trois trucs que je ne trouve pas très bien rappé, m'après c'est inévitable. Nan c'est un très beau morceau. J'ai une affection éternelle pour ce morceau.

 

SW : Par-contre il y a certains morceaux, tu n'hésites pas en interview à dire que c'est de la merde...

Vald : Alors nan, je me suis exprimé à mon avis de travers, c'était une période de ma vie où c'était la première fois que je prenais du buzz dans la gueule et j'avais des choses à gérer à côté... C'était pas le moment pour me parler, mais nan aucun de mes morceaux n'est de la merde, ce sont tous mes enfants, je les aime tellement.

 

SW : A propos de buzz le tien est pas mal, première sortie en physique pour NQNT2 et 30 000 exemplaires vendus...

Vald : Ouais, 40 000 maintenant.

 

SW : Bientôt disque d'or...

Vald : C'est incroyable.

 

SW : C'était l'objectif ?

Vald : Ah non moi je cherchais à faire 10 000, si je faisais 10 000 j'étais content, là on est à 40 000, c'est incroyable.

 

SW : Dans Promesse, tu dis « Nan maman, j'me drogue pas »... mais est-ce que tes parents voient tes clips ?

Vald : Ouais mes parents ils regardent tout. Même parfois ils veulent écouter les maquettes et tout.

 

SW : Et donc ta maman elle te croit quand tu lui dis que tu ne te drogues pas ?

Vald : Nan mais elle sait que je suis intelligent, que je ne suis pas un junkie...

 

SW : Tu dis également « BHL reptile très hostile » tu lui as vu des écailles ?

Vald : Pas du tout, mais il semblerait. Je le sens. Il n’est peut-être pas un reptile, mais il est très hostile en tout cas. Mais n'en parlons pas, parlons de musique. Parlons de choses intéressantes. Ne parlons pas d'horribles comme lui. 

 

SW : Tu dis également dans Poisson : « Je suis un patient ». C'est une manière de te placer dans la figure du poète maudit ?

Vald : …

SW : …

Vald : ...euh nan...Je pense qu'on est tous un peu des patients et c'était pour la rime, genre je suis  un patient, je suis un poisson, je trouvais que ça sonnait bien...

 

SpeedWeb : Ah oui... ?

Vald : Mais au-delà de ça, y a une métaphore très précise derrière.

 

SW : Qui est ?

Vald : Que ça parle de weed. Que ça. Que de la weed. Que la weed.

 

SW : Tu as fait un freestyle avec Booska-P où tu portes un pull « Free Jul », qui témoigne de ton admiration pour lui, est-ce que tu penses qu'une collaboration serait possible un jour entre vous deux ?

Vald : Gars, n'en parlons pas...

 

SW : Il a fait une collaboration avec Vitaa, succédant à Diam's et Maître Gims... (ndlr : Ca les dérange, titre chaudement recommandé par l'ensemble de l'équipe Speed)

Vald : Jul est un héros, un héros. On ne touche pas à Jul. Jul est le plus grand héros moderne, c'est exceptionnel ce qu'il accomplit, sa productivité, tout. Trop fort. J'espère qu'un jour on travaillera ensemble.

 

SW : Ce qui est étonnant à son propos, c'est qu'on lit beaucoup de critiques de lui sur internet, alors que tous les rappeurs le respecte...

Vald : Mais en réalité, les gens qui ne l'aiment pas ne le suivent pas et c'est une niche qui le critique, qui disent genre « ouais c'est du mauvais goût »... mais allez tous niquer vos mères ! Vous êtes qui pour décider ce qui est de bon goût ou de mauvais goût ? Il baise tout et regardez tout ce qu'il génère, tout l'amour qu'il génère, l'argent qu'il arrive à rentrer tout seul, c'est exceptionnel. Respectez et arrêtez de dire que c'est de mauvais goût. Vous êtes qui pour ça.

 

SW : Sur le site Vald.tv, il y a une présentation de l'artiste qui cite Nietzsche, c'est un philosophe que tu as lu, qui t'inspire ?

Vald : (rires) Alors, ce n'est pas moi qui ai écris cette présentation, je ne sais absolument pas ce que propose cet auteur, je sais juste que ça s'écrit tzsche.

 

SW : Ah ok mdr....pour rester dans le domaine littéraire, Nekfeu a une fois dit « ma plume peut clouer le bec de Houellebecq » tandis que toi tu as samplé Houellebecq en intro d'NQNT 2 ; il faut prévoir un clash entre vous ?

Vald : Ah nan pas du tout, c'est mon beatmaker qui m'a proposé le sample, je lui ai demandé « c'est quoi ce truc là », il m'a dit que c'était Houellebecq

et je ne le connais pas, je ne sais pas ce qu'a fait ce garçon, apparemment c'est quelqu'un qui est détesté, tout le monde dit qu'il est détestable et je ne vois pas pourquoi il est détesté.

 

SW : Tu ne l'as pas lu après l'avoir samplé ?

Vald : Non, je l'ai pris juste pour son insolence, il dit avec tellement d'insolence qu'il écrase chaque année tout le monde à la rentrée littéraire, je n'ai besoin que de ça, quelqu'un que tout le monde déteste qui dit « ouais de toute façon, je baise tout le monde ».

 

SW : Pour tes clips, la réalisation d'abord confiée à Kub et Cristo s'est finalement davantage orientée vers le Patapouf Gang, comment s'est faite cette transition ?

Vald : Alors, en réalité, pour le moment c'est toujours Kub et Cristo qui réalisent mes clips et ce sont des histoires de budget avec le Patapouf Gang. Avec le souye game, on est plus dans des streets clips, qu'on ne prévoit même pas, on dégaine la caméra que le mec a toujours sur lui, au niveau du budget on va dire, c'est moins cher avec le souye game. Kub et Cristo ; c'est « pour de vrai », avec des belles caméras, des projecteurs partout...

 

SW : Tu t'es beaucoup rapproché du souye game en effet, avec Biffty, Dj Weedim, tu as enregistré plusieurs collaboration avec Alkpote, on peut penser qu'un projet vous réunissant tous verra le jour ?

Vald : Je crois. C'est ce qui nous pend au nez. Un jour sûrement.

 

SW : Pour Les Marches De L'Empereur, il y a déjà un freestyle qui vous réunit. Comment cela s'est fait ?

Vald : Ce n'était même pas prévu ! Personne n'était au courant, on était là : « bon baaah vas-y, on fait ça… » et si on se réunit réellement un jour, ce sera extraordinaire, forcément ; et ça va arriver ! Moi je vais sortir mon album, Biffty aussi, Alk peut-être encore aussi et je pense qu'on va tous se mettre ensemble à un moment donné.

 

SW : Alkpote a pourtant dit qu'il arrêtait le rap...

Vald : Il ne peut pas, Alkpote et le rap, c'est une histoire d'amour éternelle, il ne pourra jamais arrêter cette merde...

 

Interview signée Nans