Foé - Interview

A seulement 21 ans, Foé commence à se faire un nom sur la scène musicale française. De passage aux Arcs de Quéven, Malo et Maéva l'on rencontré et on découvert un personnage passionné et attachant.

 

Quelles sont vos principales sources d'inspirations musicales ?

Alors ça, c'est une vaste question, j'en ai beaucoup en fait. J'ai commencé par écouté du rock au début, j'étais d'ailleurs guitariste dans un groupe. J'écoutais AC/DC et les Red Hot Chili Peppers, des groupes comme ça... Et puis après j'ai commencé a écouter les Daft Punk et donc plus de musique électronique. Il y a de ça deux ans environ, je me suis mis à écouter de la chanson française. Donc je suis assez éclectique quoi, j'écoute beaucoup de choses.

 

Les critiques sont plutôt bonnes à votre égard. Est-ce que vous appréhendiez la sortie du première album ?

Un peu en effet, même si j'avais sorti un EP avant, ça reste mon premier album. C'était un peu la finalisation du travail que j'avais commencé dans ma chambre deux ans auparavant donc j'étais content quand il est sorti. Il est en train de vivre et je sais que ce n'est que le début avant un long chemin. En fait, la sorti d'un album c'est un peu la première étape et puis après il faut le faire découvrir au gens et là je suis en plein dedans.

 

Qu'est ce qu'on ressent quand on voit pour la première fois, chez un disquaire, son disque sur un présentoir ?

C'est assez fou, parce qu'au final moi, quand j'allais a la Fnac je regardais les albums des autres et puis là, j'ai vu mon album dans les bacs, c'est vrai que c'est assez marrant. Pour l'anecdote, on reçoit un peu de messages de toute la famille en mode « Ah ouais j'ai vu ton CD », donc ça fait vraiment plaisir. Franchement c'est juste un sentiment de plaisir.

 

En vous écoutant, on ressent une sensation de modernité au niveau musicale qui vous classerait dans la catégorie pop mais aussi par l'écriture dans la catégorie chanson française. Vous avez une préférence entre les deux ?

Je pense qu'il ne faut pas se mettre de barrière aujourd'hui dans la musique. Enfin moi je cherche à explorer plusieurs univers. Je m'en fou un peu d'être dans une catégorie. Moi, ce qui m'importe en fait, c'est de faire ce qu'il me plaît donc généralement je ne m'enferme pas dans des catégories. Si pour le prochaine album j'ai envie de faire du rap, je ferais du rap et si j'ai envie de faire de l'électro, je ferais de l'électro. Je ne me mets aucune barrière.

 

Vous êtes multi-instrumentistes donc un vrai touche-à-tout. Néanmoins, si vous ne deviez garder qu'un seul instrument, ce serait lequel ?

Je pense que se serait la guitare actuellement parce que je suis en train d'en faire pas mal.

 

Qu'y a-t-il dans votre playlist musicale en ce moment ?

Beaucoup d'albums actuels de la chanson française, il y a en ce moment un vrai renouveau. J'apprécie beaucoup Flavien Berger, Clara Luciani et Eddy de Pretto par exemple.

 

Youtube a été un tremplin pour vous, tout comme votre rencontre avec Vianney. Quel a été pour vous le véritable déclencheur qui vous a permis de sortir un album a seulement 21 ans ?

Le véritable déclencheur, c'est la rencontre avec mon producteur. Avant je postais des vidéos sur Youtube et un jour j'ai reçu un message sur Facebook en mode: « je kiffe ta voix, est-ce que tu composes et est-ce que tu chantes en français? » car je chantais à l'époque en anglais. Donc je lui ai envoyé toutes mes compositions en français et ça a matché. Il m'a fait rencontré les gens avec qui je travaille aujourd'hui comme « Tôt ou tard », mon label et « Zouave », mon tourneur. C'est donc Chad Boccara qui a vraiment été le déclencheur, en tous cas, pour cet album.

 

Vous venez de Toulouse. C'est plus difficile de se faire un nom loin de la capitale ?

Pas forcément. Il suffit juste d'avoir les bons contacts et de rencontrer les bonnes personnes. J'ai eu l'opportunité d'en rencontrer. C'est juste une question de motivation aussi. Je pense qu'il faut vraiment être très motivé. Le fait de sortir un premier album et de signer dans un label est une grosse étape de franchi mais ce n'est pas une finalité. Faire un album c'est bien mais si personne ne l'écoute, ça ne sert pas à grand chose. C'est un peu une première étape. Je me suis un peu égaré dans la question je crois... (rires).

 

Et après, cette première étape quelle serait votre plus grand rêve musical ?

Ce serait de faire des duos avec d'autres artistes. J'aimerais notamment faire un duo avec Alt-J. C'est un groupe anglais que je vénère. Franchement allez écoutez je ne sais pas si vous connaissez mais c'est vraiment fou ! En fait, ils font vraiment de la recherche musicale, c'est ça que j'aime bien. J'aimerais bien en faire un aussi avec Lana Del Rey, j'espère qu'un jour cela pourra se réaliser.

 

D'accord, on va terminer sur un petit quizz rapide.

Ouais

 

Alors, quel est votre film préféré ?

Forest Gump

 

Votre livre préféré ?

Robinson Crusoé de Daniel Defoe

 

Votre plat préféré ?

Je dirai carry de poulet

 

Votre principale qualité ?

Je ne sais pas si c'est une qualité ou un défaut mais quand j'ai une idée en tête je peux être très relou.

 

Donc votre principal défaut...

Le même… Des fois ça amène à des choses bien et des fois pas du tout.

 

Votre animal préféré ?

Je sais pas, je dirai le chat (rires).

 

Et pour finir votre expression préférée ?

« vas-y »

 

Vas-y ?

Ouais (rires)

 

Interview de Malo et Maéva