la première de Charlie avec les Wriggles !!!

Charlie, le plus jeune membre de Speedweb, et oui il n'a même pas 11 ans !!! a rencontré Antoine, Franck, Stéphane et Emmanuel du groupe les Wriggles, qui était de passage aux Arcs de Quéven. C'est sa première interview, le groupe est donc venu au complet le rencontrer, seul Fabien était absent autour de la table.

 

Comment vous êtes-vous rencontré ?

On s’est rencontré globalement autour d’une école de théâtre à Paris, qui s’appelle la « rue blanche » mais qui n’est plus à Paris, elle se trouve à Lyon maintenant. Sinon avec Emmanuel et Fabien, on se connaissait au détour de nos travaux professionnels d’artistes. Le soir, après l’école de théâtre, on habitait plus ou moins dans le même appartement et on ne savait pas trop quoi faire pour s’amuser et se marrer donc on a  commencé à écrire des chansons un peu débiles comme ça et ça nous a plu. Faut savoir qu’à l’époque, il n’y avait pas internet, on ne pouvait pas rester sur nos téléphones à jouer à candy crush, alors on a joué à guitare crush et à connerie crush. Et les 2 mixée ça faisait des chansons un peu crush, voir complètement crush.

 

Vous chantez depuis combien de temps ?

Ensemble ça fait 25 ans et moi tout seul sous la douche ça fait bien plus longtemps, dit Steph

Et nous ça fait encore plus longtemps, on chantait déjà en faisant le café à 10 ans.

 

Qu’est-ce qui vous incité à partir sur ce style de musique ?

Alors y a un groupe qui nous a un peu inspiré déjà, il s’appelle les VRP. On les écoutait tous quand on était jeunes et c’est le premier groupe que l’on a vraiment découvert et qui faisaient de la chanson en français tout en ayant un style vraiment décalé et rigolot avec des parloes parfois un peu grossières, ça nous faisait vraiment marré, ça nous a inspiré.

C’est grâce à leur univers qu’on a commencé à écrire des chansons.

 

Quel est votre type de public ?

Alors là, c’est très difficile à dire mais on s’est rendu compte qu’il y a avait un petit peu de toutes les générations qui venait nous voir. Au départ, ce sont plutôt des gens de notre âge mais cela a évolué, on a vu des enfants qui amenaient leurs parents et même des parents qui amenaient leurs enfants et d’autres qui amenaient leurs grands-parents. Notre public est très varié.

 

Et pourquoi votre groupe s’est appelé les WRIGGLES ?

Parce qu’on trouvait qu’on était complètement WRIIIGGLES (prononcé à l’américaine) et seulement après on a découvert que ça voulait dire quelques chose en anglais.

Interview signée Charlie