Vieilles Charrues 2013 - Jour 3

On a terminé la soirée de vendredi en toute beauté avec Suuns, tout simplement énorme. On ne doit pas être nombreux à avoir ce discours, vu le nombre d'abandon de personnes complètement dégoutées par la musique proposée.

Aujourd'hui, on sent les jambes un peu plus lourdes, on met nos articles en ligne depuis 10h et préparons notre journée ainsi que celle de dimanche qui s'annonce vraiment costaud en terme de prog et d'interviews.

 

Découvrez l'ensemble des photos du SAMEDI, dans notre galerie VIEILLES CHARRUES 2013 !

 

Ce samedi, encore ensoleillé, démarre calmement avec Wild Belle, elle l'est d'ailleurs! pendant ce temps, nous rencontrons en interview Jérome tréhorel, le directeur du festival.  Il nous parle de ses débuts comme bénévoles, de l'organisation du festival, de ses coups de coeur musicaux, des festivals qu'il apprécie, très belle rencontre que vous pourrez voir en vidéo d'ici peu sur le site.

Mes drôles (surtout Azilis, elle entend des voix) de miss partent en interview de Yann Wagner et Pablo est very happy car demain il aura son interview avec la gale. Féfé (interview ici), Gentleman and The Evolution, Jonathan Wilson se succèdent, pas vraiment ma tasse de thé, donc Pablo se retire et passe son chemin et Azilis a toujours ses soucis d'audition, je m'inquiète pour elle!

 

Par la suite, nous avons tapé la discute avec l'animatrice rock de france inter "Emilie Mazoyer", qui nous a comblé de petites anecdotes sur ses rencontres avec des artistes. On retient celle avec le gentil Noel Gallager d'Oasis, qui, contrairement à ce que l'on croit, n'est pas si méchant que ça, puisqu'il l'a, après une interview, raccompagné en taxi chez elle, après une interview à l'hotel, plutôt classe.

Mes drôles de miss ont eu le droit a quelques leçons pour s'améliorer, bref, Emilie en a à revendre en tout cas et l'animatrice-productrice qui stress tout le temps, selon ses dires, semble vraiment gérer son travail avec force et caractère. autre info, la concernant, elle a vu 19 fois The hives en concert, peut mieux faire quoi!

Féfé termine son concert...et devinez quoi...Il pleut !!!

Alors on écoute sans le vouloir Gentleman and The Evolution, je dis sans le vouloir car c'est le pire groupe entendu ici cette année, une sorte de reggae planplan tout propre, sans âme et vraiment lourd a écouter et je dis sans le vouloir, car le stand presse donne sur la grande scène, un vrai bonheur!

Jonathan Wilson, Jodi Banks, Superets et asaf Avidan se succèdent, pendant que les miss à Pablo sont avec Féfé et non Tété, qui vient lui aussi de sortir un album, c'est compliqué le monde de la musique!!!

 

Arrive le concert de Benjamin Biolay (interview ici), que nombreux attendent et en même temps, il s'agit de la première partie de Neil Young au final, pas mal aussi pour lui, non?

Pas évident pour Biolay de réussir a capter le public avec sa musique pas forcément formatées pour ce type d'endroit, mais comme souvent, Carhaix transcende absolument tout, le public d'un coup aime et l'artiste se lâche 2 fois plus. Biolay arrivera donc a franchir le cap, mettant en avant des chansons plus faciles d'accès mais arrivant aussi a caser des titres plus compliqués pour ne pas être laché par le public. Très captif, celui-ci va le suivre et ce moment fera partit des meilleurs souvenir de Benjamin Biolay. Alors Pablo, pas de critiques?

Si, il y a des points faibles, le choix de certaines chansons, un peu surpris, elles sont légères et le début du concert en était gavées. En le voyant, je me demande vraiment si il est si à l'aise que ça sur scène. Comment se positionner, que dois-je faire, ce n'est pas une critique mais cela rend sa prestance sur une telle scène un peu juste. Jeanne Cherhal, elle même semblait légèrement coincée sur scène, une petite salle est vraiment plus adaptée pour lui et on y prendra bien plus de plaisir.

 

Le grand moment de la soirée arrive, Neil Young and The Crazy Horse. 2h de concert intense ou titres anciens et plus modernes se mélangent. Le public est conquis à nouveau mais là, il y avait de l'attente, le cas Dylan l'an passé, a laissé des traces et nombreux appréhendais le concert. Honnêtement, je savais que Neil Young ne bâclerait pas son live et que surtout, vu la qualité du dernier album, il allait être assez électrique. Son groupe le suit à merveille, en même temps, ils sont rodés mais il y a un truc en plus, un esprit rock, le vrai, on peut vraiment le dire, Neil Young est une légende et dans sa longue chevauché, il sera passé par Carhaix.

 

Comme si souvent, dur dur, de poursuivre après un tel concert, mais il y a Hanni El khatib sur la scène Kérouac, donc il faut foncer. très bon concert, il prend de l'envergure depuis l'année dernière, plus à l'aise, parle un peu au public et les titres sont joué avec une vrai pêche. C'est vrai que les titres du premier opus sont plus accrocheurs, plus crades et donne au show un côté garage qui manque un peu sur la seconde galette. Ca reste un bon concert, n'en déplaise aux fans de la première heure.

Cette soirée se terminera avec The Roots, qui m'ont vraiment déçu. Pas par la qualité musicale des musiciens mais plus ca va, moins le côté hop-hop du groupe disparaît. Du coup à certains moments, voir une grande partie du live, une impression d'écouter un vieux groupe funk m'a empoisonné le cerveau et ce ne sont pas les reprises de Guns and Roses et autres petites interludes qui font marrer et sauter le public qui m'aura convaincu, grosse déception donc, malgré quelques anciens titres qui m'ont redonné un peu le sourire.

 classement du jour

1er: Neil Young

2ème: Hanni El Khatib

 

classement général:

1er: Rammstein

2ème: Suuns

3ème: The Hives

4ème: Neil Young

5ème: Hanni El Khatib

 

meilleur grimpeur: Anne