Vieilles Charrues 2013 - Jour 2

Ca va être dur aujourd'hui, de se remettre, après le concert de Rammstein. Les premiers mots de la journée un peu partout ici sont "Alors comment t'as trouvé? p..... le show de ouf etc etc etcBon, certains on trouvé cela un peu vulgaire, je ne comprends pas pourquoi!!!

Aujourd'hui, nous démarrons la journée sur une sonnerie légèrement différente du radio réveil qui se trouve sur ma table de chevet. Cette sonnerie s'appelle Patrickkkkkkkkk Bruel, qui nous honneur de ses balances, c'est une première pour moi et cela fait très bizarre. Nos attentes aujourd'hui, unanimement, Suuns à 1h50 et quelques envies de découverte comme Half Moon Run, que l'on fera en interview à 11h30. Mes drôles de miss attendent aussi M et Paul Kalkbrenner.

 Découvrez l'ensemble des photos du VENDREDI, dans notre galerie VIEILLES CHARRUES 2013 !

 

Première interview de la journée dès 11h30 avec l'un des groupes du tremplin des jeunes charrues "The Red Goes Black", groupe de Douarnenez, déjà pas mal connu ici en Bretagne de part les projets parallèles menés par les différents membres du groupe (comme Octopussy), la vidéo sera vite en ligne.

Les rencontres se multiplient et avant d'aller voir sur scène Half Moon Run (interview ici), nous assistons à la conférence de presse de Juveniles, un groupe qui sent bon l'électro pop, flirtant aussi avec la new wave. Les filles de Speed repartent à l'attaque des festivaliers pour de petites vidéos et c'est au tour de Rokia Traoré de monter sur scène.

  

 2 photos de Half Moon Run et 1 de Juvéniles

Les artistes se succèdent, ce n'est pas ma journée préférée sur le papier mais qui sait! une surprise est vite arrivée. Rokia Traoré a parfaitement mené son set, le groupe qui l'accompagne est au top musicalement, sa voix reste magnifique et la vidéo apporte un peu plus de présence (prestance!!!) sur scène, le groupe étant très figé. Pour les amateurs, ce fut un très beau moment, pour les autres, la longueur des musiques, les rythmes répétitifs peuvent, hélas, vite donner l'envie de passer son chemin. Chose que je ferais pour la prestation de Lili Woods and the Priks, mais chut...Azilis a adoré, alors je ne dis rien.

  

Tandis qu'Aurélia part à la conférence de Rokia Traoré, on passe voir Juvéniles (voir interview), je ne connaissais pas très bien ce groupe français et c'est la belle surprise de ce vendredi. Pas de grosses nouveautés dans le style (il est vrai qu'il devient compliqué de surprendre encore) mais l'efficacité, l'ambiance 80's - électro - pop trouve, de part la cohérence musicale du groupe et la joie, tout simplement, de jouer ensemble, de véritables qualités qui permettent au groupe de réussir un concert tonique et qui permettra au public de vite se ruer sur leur opus, groupe à suivre donc.

Suit ensuite Patrickkkkk Bruel (interview)...Voilà...je ne sais pas quoi dire, ah si en fait...j'ai compris pourquoi des gens pouvaient être choqué par Rammstein, ahahaha.

Interviews et concerts s'enchainent, tout le monde joue le jeu, Keny Arkana (et la fameuse phrase qui fait cool en rap, on fou tous le doigt en l'air, la société elle est pas bien, bon je rigole, elle essaie d'avoir un discours, c'est déjà pas mal et les jeunes présents sont aux anges, quand je pense qu'il n'y avait que 70 personnes pour voir Casey à Lorient (notre village gaulois), je suis sans nul doute, un gros ringard en pera!!!)

Lescop, Rangleklods (interview ici), Colin...rien ne sonne faux mais...toujours pas d'étincelles, je ne demande pas un Rammstein chaque soir, loin de là, mais on ne peut pas dire que sur cette journée, un groupe laisse des traces indélébiles dans la tête, de par ses performances et pire, beaucoup (de part les nombreuses dates qui se suivent) semblent blasés par ce type d'événements, hormis Juvéniles qui a vraiment été un ton au dessus jusqu'à présent.

Une nouvelle fois M est aux Charrues (interview) et il se prête gentillement au jeu des interviews avec le public, toujours aussi simple, il fait le truc avec un certain plaisir et cela se ressent, là encore, vous aurez un retour chers Speedermans (et womans!). Patrick en fait de même et ce que l'on peut dire... les fans existent toujours, en tout cas, il aura réussi a faire oublié Elthon John et aura conquis le public en 2/3 mouvements, il est fort PAT!!!

  

Tout le monde se sépare, direction M pour certains et BRNS (interview) pour d'autres et bien sûr Pablo a fait le bon choix, super sympa ce groupe belge rencontré en conférence de presse et qui a su nous acheter pour aller les voir. Un mix de pop, de danse, de Foals et toute la clique de suiveurs mais une véritable patate sur scène, très agréable, pour l'instant, ils sont numéro 2 du tiercé gagnant du concours épique de Carhaix, en tout cas Pablo va vite ré-écouter cela!

 

M se termine, dois je vous dire si le public a adoré? mais oui les enfants un carton plein, pas de p, il gère Mat

Two Doors Cinema Club (vu 20 fois dans l'année), Naive New Beaters (vu 19 fois dans l'année) et le chouchou d'Azilis "Paul Kalkbrenner" vont passé à l'acte Pablo aura enfin son petit déssert "Suuns", pour terminer cette journée numéro 2 de l'édition 2013. Quel concert, pas grand monde sur la 3ème scène et les personnes présentes sont un peu décontenancé par la prestation du groupe, il faut dire que Suuns aux Vielles Charrues, surtout sur cette journée, ça peu surprendre! 

Show très sombre, tempo répétitif, larsen, chant un peu en retrait, Suuns en 2 albums est devenu un groupe apprécié des critiques rock, difficile pour eux de faire rester tout le public, pourtant, il s'agit bel et bien du meilleur concert de la journée et surement l'un des meilleurs du festival!

 LE FESTIVAL EN IMAGES

Classement de la soirée:

1er: Suuns

2ème: Juvéniles / BRNS

Classement général

1er: Rammstein

2ème: Suuns

3ème: The Hives

4ème: Juvénile

5ème: BRNS

ET POUR TERMINER, LES CHARRUES C'EST AUSSI CA...J'ESPERE QUE L'ANNEE PROCHAINE LE THEME SERA "ALERTE A MALIBU", IMAGINEZ LE BONHEUR !!!